Se concentrer (FR)

Se Concentrer

Membre fondateur des Nations Unies et de l’UNESCO, la Norvège est un ardent
défenseur de la gouvernance mondiale.

Multilatéralisme

Nous devons bâtir un monde meilleur et plus durable pour tous,
ce qui nécessitera un leadership solide et transparent et des priorités cohérentes.

La Norvège veillera activement à ce que l’UNESCO reste, au XXIe
siècle, une enceinte de coopération multilatérale pertinente,
efficace et fondée sur le savoir. La participation des jeunes à la
production de connaissances et à la prise de décision est essentielle
pour élaborer des solutions communes consensuelles.

ODD 4 

L’éducation est une priorité pour l’UNESCO et pour la Norvège. La Norvège s’efforcera de promouvoir une éducation de haute qualité pour tous, basée sur l’égalité, l’inclusion et la mobilité sociale.

La Norvège contribue depuis longtemps aux programmes éducatifs et aux instituts de l’UNESCO et est un membre fondateur du Programme de renforcement des capacités pour l’Éducation.

La Norvège est un fervent défenseur de la mobilité universitaire mondiale et de la reconnaissance équitable et transparente des qualifications et
elle a été le premier pays à ratifier la Convention mondiale sur la reconnaissance des qualifications relatives à l’enseignement supérieur.

Nos océans partagés

Nous sommes tous tributaires des océans. La Norvège soutient fermement une
approche fondée sur la science en matière de gestion durable des océans,
y compris la planification durable de l’océan, l’amélioration de l’observation
des océans et l’accès accru aux données océanographiques.

La Norvège reconnaît pleinement le rôle mondial de la Commission océanographique
intergouvernementale (COI), en particulier pour promouvoir une analyse scientifique
du rôle des océans dans le changement climatique.

La Norvège soutient le leadership de la COI dans la Décennie des Nations Unies
pour les sciences océaniques au service du développement durable. La coopération
scientifique internationale est indispensable à l’élaboration de politiques efficaces pour la gestion des océans.

La Norvège approuve le mandat normatif de l’UNESCO et a contribué aux activités de
l’UNESCO en apportant un financement et en partageant son savoir et son expertise

Science

Les efforts de l’UNESCO pour rendre la science et le savoir accessibles à
tous constituent une étape vers la démocratisation du savoir et
l’établissement de sociétés fondées sur la connaissance.

La Norvège a été un partenaire clé de l’UNESCO dans ce travail, notamment
en appuyant fermement les deux recommandations sur une science
ouverte et sur l’éthique de l’intelligence artificielle.

  

Préservation et promotion du patrimoine

La Norvège soutient activement le mandat unique de l’UNESCO dans le domaine de la culture, notamment la préservation du patrimoine, qu’il soit culturel ou naturel, matériel ou immatériel, au travers d’une approche fondée sur le savoir.

La Norvège est un contributeur substantiel aux fonds de l’UNESCO dans le domaine de la culture et continuera de soutenir la préservation du patrimoine dans toutes les régions du monde en étant membre du Conseil exécutif.

  

Culture et communication

La Norvège soutient le mandat de l’UNESCO dans le domaine
des droits humains, y compris le respect des libertés fondamentales
telles que la liberté d’expression, la liberté artistique et la sécurité
des journalistes. La Norvège est convaincue que l’accès
à l’information et la liberté d’expression sont cruciaux pour
une participation sur un pied d’égalité dans la société, pour le
développement durable et la paix.

En tant que membre du Comité intergouvernemental de la
Convention de 2005 sur la protection et la promotion de
la diversité des expressions culturelles, la Norvège continuera
de sauvegarder et de promouvoir la liberté d’expression, y compris
la liberté artistique et la liberté et la sécurité des journalistes. À
l’ère numérique, il est important d’encourager une diversité de
liberté d’expression et de renforcer l’échange international de la
culture, des arts et des artistes.